LA THEORIE

© Pascal FUGNANESI.  Création de site Internet par Sectoris

Résidence Le Thiers

21 rue Thiers - 95300 PONTOISE

Rez-de-chaussée bas.


Tél. : 01 30 30 23 68

Email: pascal.fugnanesi@yahoo.fr



Pour nous contacter

Réflexologie, Yoga de l’énergie

Un art, une science, une philosophie                   

PRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE

Prendre rendez-vous : 01 30 30 23 68

Energie dans le corps humain

Vous êtes ici :

THEORIE DU YIN YANG ET DES CINQ ELEMENTS

En médecine, l’approche holistique consiste à considérer et soigner la personne dans son ensemble plutôt que de chercher à séparer ou isoler les différents organes et tissus du corps humain. C’est précisément ce que propose la médecine Chinoise dont le principe essentiel est directement lié à la philosophie chinoise du Tao : l’homme est situé entre ciel et terre, il est un des éléments de l’univers et il fonctionne selon les mêmes lois que lui et est constamment soumis aux mêmes influences que n’importe quel élément de la nature.


Les divers pôles de manifestation de la vie humaine, esprit, émotions, énergie du corps, sont considérés comme un tout qui est plus que la somme des parties.


La médecine chinoise repose sur une approche analogique et symbolique des phénomènes au travers de deux théories fondamentales que sont : le yin yang et les cinq éléments qui sont le fruit de l’observation des phénomènes naturels. Ces deux théories visent à expliquer l’apparition des phénomènes naturels et leurs transformations. Elles ont été intégrées à la médecine chinoise au cours de l’antiquité mais furent également utilisées en Chine dans tous les domaines de la connaissance, notamment en astronomie et en physique.


La dynamique de tout ce qui existe est fondée sur les jeux infinis de deux puissances opposées et complémentaires. Le yin est la vertu féminine qui unit, intègre, uniformise, pacifie. Le yang est la vertu masculine qui sépare, individualise, différencie, active.


La théorie du Yin Yang postule que tout existant est le produit de deux forces opposées dont le jeu est le moteur de toutes les mutations. Le Yin et le Yang sont à la fois opposés, complémentaires et interdépendants.

En médecine le bas du corps en tant que réceptacle des mouvements descendants  de l’énergie est associé au yin par rapport au haut qui reçoit les mouvements yang et abrite les activités de l’esprit.

L’énergie qui circule en superficie est yang, en profondeur est yin, le dos est plus résistant (yang) que l’abdomen qui est mou (yin). Certains organes accumulent l’énergie (yin) : foie, cœur, rate, poumons et reins représentent l’assise vitale de l’organisme. D’autres organes travaillent à extraire les nutriments (yang) : vésicule biliaire, Intestins, estomac et vessie sont envisagés comme des « ateliers » qui produisent l’énergie.


La théorie des cinq éléments fait référence à cinq étapes de la transformation générée par l’alternance du Yin et du Yang. Les cinq éléments sont cinq modes de manifestation de la nature.


- Croissance du Yang (yang dans le yin) : BOIS -) domaines de manifestation :

Nature : printemps, est, vent, naissance, acidité, couleur verte.

Homme : foie, vésicule, yeux, colère.


- Apogée du Yang (yang dans yang) : FEU -)

Nature : été, sud, chaleur, rouge, amer.

Homme : cœur, intestin grêle, langue, vaisseaux sanguins, joie, rire.


- Déclin du Yang (yin dans yang) : METAL -)

Nature : automne, ouest, sécheresse, blanc, piquant

Homme : poumons, gros intestin, peau, tristesse.


- Apogée du Yin (yin dans yin) : EAU -)

Nature : hiver, nord, froid, conservation, noir, salé.

Homme : reins, vessie, oreilles, salive, peur


- Yin Yang : équilibre des forces : TERRE -)

Nature : été prolongé, intersaisons, centre, humidité, jaune.

Homme : rate, estomac, bouche, anxiété.


Les cinq éléments ont des relations cycliques : c’est un modèle holistique. Les différents éléments de l’activité vitale que symbolisent les cinq éléments entretiennent des interrelations.

Le cycle d’engendrement est physiologique, il  concoure à l’équilibre global du système : les éléments s’engendrent mutuellement dans l’ordre suivant :


Eau -) Bois -) Feu -) Terre -) Métal.











L’eau nourrit les racines du bois, le bois alimente le feu, le feu produit la terre (les cendres, produit de la combustion : le feu de la vie consume la matière et la transforme en terre), la terre produit le métal (condensation de la terre : minerai), le métal engendre l’eau (l’état liquide du métal qui se liquéfie sous l’action du feu).


Ainsi, chaque élément est à la fois mère du suivant et fils du précédent. Le métal est par exemple fils de la terre et mère de l’eau.


Si un élément est faible, cela peut être parce que sa mère ne le nourrit pas assez mais ce peut être aussi parce que son fils épuise son énergie et

inversement si un élément est trop fort, cela peut être parce que sa mère le nourrit trop ou parce que son fils n’utilise pas suffisamment l’énergie de sa mère.



L’ENERGIE DE LA COLONNE VERTEBRALE : CONCEPTS